21.7 C
Yaoundé
mercredi, 22 septembre 2021

Messe de masse à Bamenda sous couvert du Vatican

Des images que l'on a perdu l'habitude de voir dans la capitale régionale du Nord-ouest.

Lisez aussi

Des centaines de fidèles catholiques se sont pressés en la cathédrale de la ville à l’occasion de la visite du Cardinal Pietro Parolin, le secrétaire d’État du Saint siège.

L’émissaire du Pape François a célébré la messe de dimanche et en a profité pour imposer le pallium à l’archevêque de Bamenda Mgr Andrew Nkea Fuanya.

La cérémonie a été préparée sur le plan militaire quelques jours avant par l’intensification des opérations contre les insurgés dans les départements environnants et parfois même au sein de l’agglomération.

L’enjeu pour le gouvernement était d’éviter tout incident qui démentirait le discours sur le retour progressif à la normalité dans le NoSo. –

Les populations ont pu goûter à nouveau à la joie d’une célébration festive.

Bien qu’ils aient continué à critiquer la décision du Vatican d’envoyer son N°2 à Bamenda, les leaders sécessionnistes n’ont pas formellement menacé de perturber le bon déroulement de cette messe symbolique à plus d’un titre.

Reste que la nature même du conflit et la diversité des donneurs d’ordre peut toujours réserver des surprises.

Le succès populaire de la messe de Bamenda peut s’analyser comme le recul de la peur qui a tétanisé les populations des régions dites anglophones ces dernières années.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img