20.3 C
Yaoundé
mercredi, 4 août 2021

RCA : sans Yaoundé et avec N’Djamena, les vœux pieux des Grands Lacs à Luanda

Lisez aussi

Si le président angolais a invité le Tchad à cette messe, en tant qu’acteur majeur du conflit, le Cameroun en a de fait été le grand absent.

Pourtant, les participants n’ont pas manqué de souligner l’urgence de sécuriser l’axe Douala-Bangui, le cordon ombilical de l’économie centrafricaine ciblé par les rebelles.

À Luanda, les chefs d’État ont ordonné aux insurgés de libérer le corridor afin de faciliter la circulation des hommes et des biens après avoir noté la multiplication des violations de la liberté d’aller et de venir par les groupes armés.

Paul Biya, le président camerounais cultive la discrétion sur le dossier centrafricain devant les caméras.

Mais le Cameroun est engagé du point de vue militaire, logistique et diplomatique sur ce théâtre cardinal pour sa sécurité intérieure et pour son économie.

En plus de sécuriser sa frontière, Yaoundé entretient des forces de maintien de la paix en RCA depuis plusieurs années.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img