21.7 C
Yaoundé
jeudi, 23 septembre 2021

Les liaisons du nouveau procureur de la CPI avec le NoSo

Karim Khan a souvent été aperçu dans les salles d’audience de Yaoundé aux côtés d’activistes au tout début de la crise anglophone.

Lisez aussi

Un tweet et des mots de reconnaissance d’Agbor Balla Nkongho à l’endroit du futur procureur général de la CPI rappellent les circonstances de la présence du nouvel élu au Cameroun.


« Félicitations Karim Khan pour votre élection comme nouveau procureur de la Cour pénale internationale. Je vous remercie pour vos sacrifices et les nombreux voyages au Cameroun pour me défendre devant le tribunal militaire de Yaoundé gratuitement. Que Dieu continue à vous bénir

Si ces félicitations sont sincères de la part d’un client doublé d’un confrère, elles ne peuvent pas être prises à la légère par les autorités camerounaises. 

Elles rappellent que l’homme est de fait partie prenante de la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest et qu’en plus il a un parti-pris ou au moins une sympathie à l’endroit de certains leaders opposés aux options du gouvernement dans le conflit qui oppose l’Etat du Cameroun aux séparatistes.

M. Khan – troisième à partir de la gauche – et ses clients dont Me Agbor Nkongho à sa droite. (c) @AgborNkonghoF

À en croire le site Cameroon-info, l’avocat britannique n’a pas hésité à qualifier les opérations des forces de sécurité dans le NoSo de génocide en 2017. Il comptait porter plainte contre l’État du Cameroun à la CPI en compagnie de Bernard Muna, l’ancien bâtonnier de regrettée mémoire. 

Génocide au NoSo ou pas génocide ? 

Karim Khan s’est spécialisé tout au long de sa carrière à construire – et surtout à déconstruire – les accusations de génocide et de crimes de masse contre des personnalités traînées devant la justice internationale.

Il a ainsi défendu l’ancien président libérien Charles Taylor, le vice-président kényan William Ruto, l’ancien vice-président et rebelle congolais Jean-Pierre Bemba ou encore le fils du Guide libyen Saif al-Islam Kadhafi. 

Parmi les dossiers prioritaires qu’il trouve sur sa table, se trouve l’enquête sur les crimes commis pendant la guerre en Afghanistan où les États-Unis pourraient être impliqués. 

Le nouveau procureur général de la CPI Karim Khan élu le 12 février prend ses fonctions le 16 juin 2021.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img