20.3 C
Yaoundé
mercredi, 4 août 2021

Les grandes ambitions du Nigeria pour vaincre la piraterie

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Les autorités du pays ont récemment lancé un projet d’envergure baptisé « Deep Blue ».

Aux grands mots, les grands moyens ! La réponse du Nigeria aux corsaires se veut à la hauteur des enjeux. Le projet Deep Blue est doté de capacités opérationnelles inédites dans la lutte contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée

Le Nigeria compte en effet déployer 16 véhicules armés chargés de conduire les patrouilles, 2 vaisseaux destinés aux missions spéciales, 17 bateaux rapides d’interception, 2 aéronefs réservés à la surveillance de la zone économique exclusive, 3 hélicoptères pour les opérations de recherche et de sauvetage ainsi que 4 drones. 

Tout ce matériel va être à la disposition de quelque 600 hommes formés pour remplir cette mission. Ils seront dirigés à partir d’un centre de contrôle basé à Lagos. Les équipes sont composées de personnel de l’armée nigériane, de la marine, de l’armée aérienne, de la police fédérale ainsi que du ministère des Affaires étrangères.

Arrêter les pirates présumés est une chose, les juger et les mettre derrière les barreaux en est une autre. Longtemps confronté à un vide juridique sur cet aspect, le Nigeria a récemment fait adopter la loi pour la Suppression de la piraterie et d’autres crimes commis en mer

Volonté politique

La mise en place de cette unité de lutte intégrée réjouit les principaux acteurs du secteur. Des alliances tels qu’Intertanko, Intercargo, la Chambre internationale des pêches, Bimco ou encore le Oil Companies International Marine Forum ont salué l’initiative nigériane.

LIRE AUSSI La marine nigériane s’emporte après le paiement d’une rançon aux pirates

Le Golfe de Guinée s’est imposé ces dernières années comme la mer la plus dangereuse au monde. Les enlèvements, vols d’hydrocarbures, trafics en tout genre y sont monnaie courante. 

Le Nigeria a longtemps été accusé de manque de volonté politique. Ce n’est visiblement plus le cas. Le projet Deep Blue a été inauguré par le président Muhammadu Buhari le 10 juin dernier. 
 

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img