20.6 C
Yaoundé
mercredi, 4 août 2021

Le département du Mayo-Louti sens interdit pour les Canadiens

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Le Haut-commissariat du Canada à Yaoundé a mis à jour ses restrictions de sécurité ce 18 juin.

Pas de demi-mesure. Les autorités canadiennes déconseillent tous les voyages en direction du département du Mayo-Louti, région du Nord à leurs ressortissants. Elles expliquent que les conditions de sécurité dans la zone sont instables du fait de fréquentes attaques du groupe Boko Haram. 

À cette menace majeure, il faut ajouter des actes de banditisme et des enlèvements.

Le département du Mayo-Louti est mis dans le même sac que l’ensemble de la région de l’Extrême-Nord. Les Canadiens avertissent qu’il y a eu de nombreuses attaques-suicides à la bombe dans les principaux espaces publics. Des attaques qui ont causé plusieurs morts et blessés. Il faut ajouter à cet ensemble les violents affrontements entre les forces armes camerounaises et les insurgés.

Le reste sans changement

Au-delà de cette mise à jour sur le Mayo-Louti, le Haut-commissariat du Canada au Cameroun maintient ses recommandations, les unes les plus alarmistes que les autres, sur l’état de la sécurité au Cameroun. 

LIRE AUSSI Weekend actif sur le front de Boko Haram au Cameroun

La péninsule de Bakassi est à éviter, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest aussi. Les frontières Cameroun-Nigeria et Cameroun-RCA sont une zone rouge avec leur couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin. Piraterie maritime et fraudes diverses complètent la liste.

Le Canada est toutefois un peu moins dur sur l’état des routes. Le Haut-commissariat recommandé toutefois de ne pas conduire la nuit dans les routes rurales. 

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img