25.2 C
Yaoundé
vendredi, 18 juin 2021

L’armée implacable contre les sécessionnistes dans la région de Kumbo

Les forces de défense camerounaises annoncent avoir démantelé trois camps séparatistes dans le département de Bui.

Lisez aussi

L’opération baptisée « Bui 1 » a été menée pendant plusieurs jours et mobilisée plusieurs dizaines de soldats.

Elle a abouti à la « neutralisation » de 13 militants armés tandis que plusieurs autres ont été blessés et sont en fuite.

Parmi les camps détruits par les militaires camerounais, se trouve un camp d’entraînement.

Les éléments commandés par le colonel Charles Alain Matiang de la 51e Brigade d’infanterie motorisée ont mis la main sur un important dispositif de guérilla.

Plusieurs armes artisanales et du matériel pour fabriquer des explosifs en quantité non-négligeable peuvent être identifiés sur des images amateures.

Le département du Bui est considéré comme le « fief » des militants ambazoniens dans la région du Nord-Ouest.

L’opération commando dont les résultats ont été annoncés ce 2 mars 2021 fait suite à la recrudescence des attaques des séparatistes dans cette zone en particulier.

LIRE AUSSI La crypto-monnaie aliment l’insécurité au Cameroun

Droits de l’homme

Deux soldats du Bataillon d’intervention rapide y auraient trouvé la mort la semaine dernière.

Les interventions de l’armée camerounaise sur le terrain sont désormais systématiquement passées à la loupe par des ONG et les partenaires étrangers.

Aussi le commandant de la 5e région militaire interarmées, le général Valère Nka, s’est voulu rassurant.

Tout s’est passé dans le respect des règles d’engagement et des droits de l’homme, a-t-il confié sur les antennes de la CRTV.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img