27.8 C
Yaoundé
dimanche, 24 octobre 2021

L’armée et les sécessionnistes font escalader de violence au NoSo

L’armée continue de décapiter le mouvement sécessionniste tandis que les Ambazoniens tentent un baroud d’honneur.

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.


Le dialogue des armes se poursuit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Des groupes de séparatistes ont pris les Forces de défense pour cible sur trois fronts à en croire des sources proches du mouvement sur les réseaux sociaux, a-t-on appris lundi. 


Les insurgés ont lancé les hostilités à Mpkot, Enyanchang et Bakwelle. 
L’attaque aurait fait plusieurs morts de part et d’autres. 

Une information non confirmée par les camps en présence.


L’incident aurait conduit à l’interruption momentanée de la circulation sur l’axe Ekok-Mamfe du fait des échanges de tirs entre les protagonistes. 


La violente sortie des Ambaboys sur cet axe stratégique pour eux fait suite à trois mois d’intenses des opérations de pacification dans les bastions sécessionnistes au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. 


Le week-end dernier, des sources proches de l’armée ont annoncé l’élimination du général autoproclamé Spirito et de cinq autres de ses camarades. L’information a été confirmée par le préfet de la Meme Chamberlain Ntou’ou Ndong


Une semaine, auparavant, l’armée camerounaise avait déjà tué 12 autres combattants lors d’une descente dans un camp d’entraînement des insurgés.  

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img