27.8 C
Yaoundé
dimanche, 24 octobre 2021

L’Afrique achète jusqu’à 40 % des armes exportées par la Russie

Le chiffre est du directeur du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS).

Lisez aussi

Dmitri Chougaïev s’est exprimé ce mercredi, 25 août dans le cadre du forum Armée 2021 qui se déroule en Russie.

Les armes russes sont surtout destinées à l’Afrique subsaharienne, apprend-on.

De manière plus prosaïque, ces États achètent les hélicoptères Mil – Mi-8/17 et Mi-24/35 ; les avions Sukhoi et MiG, les systèmes de défense antiaérienne Pantsir-S1 et Tor-M2E, ainsi que des véhicules blindés comme le BTR-80 et les chars T-72, T-90S.

Parmi les clients de la Russie, se trouve le Nigeria avec qui Moscou a signé un accord portant sur la vente d’armes ce même mercredi.

Et le Cameroun, tout aussi confronté à diverses menaces internes et aux frontières, n’est pas en reste.

Depuis 2015 au moins, le gouvernement camerounais et la Russie annoncent leur intention de coopérer afin de fournir à Yaoundé des équipements militaires « de dernière génération ».

Il s’agit notamment d’artillerie lourde, y compris des missiles, la protection aérienne, le système anti-aérien de missile, et de canon.


LIRE AUSSI Pas de tir en rafales… ces armes interdites pour la chasse au Cameroun

La diplomatie russe a aussi avancé lors des audiences avec le président Paul Biya qu’elle livrerait des camions blindés de fabrication russes pour assurer le transport des troupes.

Pour garantir une bonne utilisation de ces équipements, Moscou s’est dite prête à accueillir les jeunes camerounais pour la formation des spécialistes civils et militaires.

Selon Stockholm International Peace Research Institute (Sipri), la Russie est depuis 2014 le principal fournisseur d’armes à l’Afrique avec 49 % des parts de marchés ; devant les États-Unis (14 %), la Chine (13 %) et la France (6,1%).

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img