20.6 C
Yaoundé
mercredi, 4 août 2021

La sécurité de Paul Biya assurée par la police suisse à Genève

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Des éléments de la police cantonale ont procédé à plusieurs interpellations mercredi devant l’hôtel Intercontinental où séjourne le président camerounais.

Les personnes concernées projetaient de s’infiltrer au sein de l’hôtel afin d’y déloger M. Biya, au motif, entre autres, de la perpétuation de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Sur des vidéos armateurs diffusées par les activistes eux-mêmes, il apparaît que ces arrestations sont consécutives à diverses résistances de libérer les lieux.

Les personnes interpellées sont des activistes de la Brigade anti-Sardinards (BAS), une nébuleuse de Camerounais vivant en Europe occidentale et opposée au régime de Yaoundé.

La BAS s’est imposée dans le débat public au Cameroun en marge de la présidentielle de 2018.

Modus operandi : s’en prendre violemment à des personnalités (artistes, journalistes, famille) soupçonnées de proximité avec le pouvoir de Paul Biya.

Ses responsables se sont donné pour mission de rendre impossible les visites du chef de l’État en Europe.

À ce titre, l’hôtel Intercontinental où le couple Biya passe l’essentiel de ses « séjours privés » est une Mecque.

Visite impromptue

Des leaders de la BAS, parmi les plus téméraires, n’hésitent pas à camper devant les grilles de l’établissement lors des visites présidentielle.

Le chef de l’État séjourne en Suisse depuis le dimanche, 11 juillet.

Dès mardi, il recevait une visite impromptue de militants autoproclamés de la cause ambazonienne.

Les autorités de Genève ont d’ores et déjà autorisées une manifestation anti-Biya pour le samedi, 17 juillet.

Les évènements de ce mercredi semblent s’expliquer par l’intrusion des activistes au sein même de l’hôtel du président.

Il s’agit d’une violation d’une propriété privée, a signifié un agent de police aux activistes peu avant le début des échauffourées.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img