21.7 C
Yaoundé
jeudi, 23 septembre 2021

Boko Haram endeuille l’armée camerounaise

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Le ministère de la Défense annonce que huit militaires ont perdu la vie dans l’arrondissement de Fotokol.

La région de l’Extrême-Nord en alerte maximale après un weekend meurtrier sur le front de la lutte contre le terrorisme. Un poste de l’armée camerounaise a été attaqué dans la matinée du samedi 24 juillet par des hommes de Boko Haram, confirme la division de la Communication du ministère de la Défense.

Bilan des affrontements côté camerounais : huit militaires tués, 13 blessés. Les blessés ont été évacués vers l’hôpital militaire de Maroua.

La communication officielle fait également état de « plusieurs assaillants neutralisés ». Leurs camarades d’insurrection auraient emporté les corps conformément à une tradition désormais connue.

Le journal L’Œil du Sahel de notre confrère Guibai Gatama annonce pour sa part un bilan de 20 morts parmi les terroristes.

LIRE AUSSI Boko Haram pourrait imploser avec la mort d’A. Shekau

Le porte-parole de l’armée, le capitaine de Vaisseau Cyrille Atonfack précise que « les terroristes Boko Haram [étaient] lourdement armés à bord de véhicules tactiques légers».

L’assaut a visé le poste avancé de l’opération Émergence 4 situé dans la localité de Sagmé.

Les assaillants ont été repoussés après de rudes affrontements. Ils auraient pris la direction de Wulgo, dans l’État de Borno au Nigeria.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img