27.8 C
Yaoundé
dimanche, 24 octobre 2021

Autostop pour les véhicules non dedouanés

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Les douanes camerounaises effectuent des patrouilles dans la ville de Yaoundé en ce début de semaine.

Sueurs froides pour les propriétaires des voitures de marque achetées d’occasion ces derniers temps.

Les équipes de douaniers patrouillent depuis quelques jours dans la rue de la capitale dans le cadre de la lutte contre la contrebande de véhicules.

L’opération se déroule également dans la région de l’Ouest, apprend-on.

À l’observation, l’essentiel des véhicules ciblées sont des voitures de luxe relativement bien conservées.

Plusieurs de ces voitures seraient entrées au Cameroun sans payer de droit de douanes.

Comment ? « Ce sont des voitures qui passent par le Bénin », croit savoir un vendeur de voiture d’occasion.

Le port de Cotonou est en effet réputé pour les facilités douanières en rapport avec plusieurs produits d’exportation.

Tolérance administrative

Quelle que ce soit l’issue par laquelle passe ces colonnes de véhicules non dédouanées, leur mise en circulation sur le territoire national pose au moins le problème de la corruption ; si ce n’est celui encore plus inquiétant de la porosité des frontières.

L’administration des douanes ne devrait pourtant pas immobiliser dans l’immédiat les voitures convaincues de n’avoir pas souscrit aux formalités du dédouanement.

Les contrevenants ont jusqu’au 31 décembre 2021 pour se mettre en règle. Si ils le font, ils n’auront aucune amende ou pénalité à régler.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img