21.7 C
Yaoundé
jeudi, 23 septembre 2021

António Guterres plaide à nouveau pour un « cessez-le-feu mondial »

Le secrétaire général des Nations-unies estime que la continuation des conflits favorise la propagation du coronavirus.

Lisez aussi

Il s’est exprimé alors que l’essentiel des pays du monde se disent à nouveau confrontés à l’émergence d’une deuxième vague de la Covid-19.

M. Guterres a rappelé à tous les belligérants du monde que quand les gens se battent en pleine pandémie, le seul vainqueur c’est le virus. Il a précisé sa position dans un tweet ce dimanche, 21 février.

« Je renouvelle mon appel à un cessez-le-feu mondial afin d’apaiser les souffrances, créer un espace pour la démocratie et faciliter l’accès à l’aide humanitaire y compris la livraison des vaccins partout dans le monde. 

Ce n’est pas la première fois que le secrétaire général de l’ONU s’appuie sur les ravages du coronavirus pour solliciter le silence des armes

António Guterres a lancé un appel à la paix similaire en avril 2020. 

« Le virus ne se soucie pas de la race ou de la nationalité, de la faction ou de la foi. Il attaque tout, sans relâche », a-t-il fait à l’époque lors d’une conférence vidéo.

L’approche était d’arrêter les combats dans l’immédiat afin d’ « aider à créer des couloirs d’aide vitale ». 

En avril 2020, le secrétaire général Guterres comptait sur la bonne foi des gouvernements, des insurgés et autres extrémistes religieux. Malgré l’échec de cette stratégie, il remet sa proposition sur la table sans la changer ni sur la forme, ni dans le fond.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img