21.7 C
Yaoundé
jeudi, 23 septembre 2021

Affrontements entre l’armée nigériane et Boko Haram dans l’État de Borno

Lisez aussi

William BAYIHA
William BAYIHA
Journaliste engagé. Consultant en stratégie éditoriale et marketing.

Les soldats ont bénéficié du soutien de la composante aérienne de l’opération Lafiya Dole lors de leur intervention à Damasak, selon le général de brigade Yerima Mohamed, le porte parole de l’armée.

Boko Haram n’a pas pu faire face à la puissance de feu de l’armée du Nigeria lors des affrontements du 10 avril dernier dans la localité de Damasak, le chef lieu du département de Mobbar, État de Borno.

À en croire les sources militaires, le groupe islamiste a perdu plusieurs hommes et les militaires leur ont en plus infligé d’importantes pertes matérielles.

L’armée s’est engagée dans le cadre de l’opération anti-terroriste Lafiya Dole sur terre et dans les airs.

Malgré ce dispositif d’ampleur, l’armée déplore la mort de deux soldats et quelques blessés « qui sont pris en charge dans les formations sanitaires». Un signe de la violence des affrontements !

Malgré leurs pertes de samedi, les hommes de Boko Haram étaient à nouveau sur le pied de guerre dimanche, 11 avril sur la route Ngwom-Mafa en allant vers Maiduguri.

Sept insurgés ont été neutralisés de sources officielles. Ils auraient tendu une embuscade aux troupes tout en se satisfaisant de rançonner les civils qui empruntent cet axe très fréquenté.

L’embuscade a été déjouée lors d’une vaste opération de patrouille des soldats du premier secteur militaire de l’opération Lafiya Dole en mission pour restaurer la paix et la tranquilité des populations de la région.

L’intervention s’est aussi soldée par la saisie de cinq AK-47.

L’armée nigériane confirme une nouvelle fois sa stratégie « agressive » contre les hommes de Boko Haram tout en renforçant les initiatives pour maintenir haut le moral de ses propres troupes.

- Publicité -spot_img

Derniers articles

- Publicité -spot_img